Appeler la Chasse-gallerie: rituel

English will follow

Note: Ne vous sentez pas obligé d’aller à l’extérieur. Adaptez le rituel à vos besoins. Vous pouvez voyager à partir de votre maison. Votre chambre ou votre œil intérieur. Do not feel obligated to go outside. Adapt the ritual to your needs. You may journey in your home, your bedroom or your mind’s eye.

Appeler la Chasse gallerie

Équipement: 3 offrandes: du tabac, de l’alcool (préférablement du rhum) et du sirop d’érable.

Cadre: La nuit, préférablement autour de minuit dans un espace ouvert comme une clairière ou un champ.

À éviter: ne portez pas de crucifix sur vous, vous risqueriez d’être emporté par la Chasse-gallerie.

Ouverture: Avant le voyage, videz votre esprit, fixez votre intention sur la rencontre avec la Chasse-gallerie, mettez vos offrandes dans un panier ou un baluchon. Une fois que ceci est fait, avant de commencer votre marche, faites une offrande de tabac à un esprit protecteur pour faire votre voyage en sécurité.

Marche (1): Pendant votre voyage, continuez à visualiser votre expérience à venir et fixer vos intentions, sentez la procession du canot volant et la fébrilité des âmes qui s’y trouvent.

Premier arrêt: Environ  à mi-chemin, faites une offrande à la mémoire de ceux qui se sont ennuyés des leurs, dans les camps de bûcheron, avec rien d’autre que leur propre compagnie. Offrez en leur mémoire une pincée de tabac et un peu de rhum, car selon le récit d’Honoré Beaugrand: “La Jamaïque (rum) était bonne–pas meilleure que ce soir–mais elle était bougrement bonne, je vous le persuade!”

Marche (2): Alors que vous continuez votre voyage, entendez les cris d’encouragement et le fracas de la joie, comme un vacarme au travers de tout le ciel.

Deuxième arrêt: Récitez les mots magiques prononcés par le Yâbe alors que le canot s’élevait: “Acabris! Acabras! Acabram!..Fais-nous voyager par-dessus les montagnes”. Ces mots attireront la Chasse-gallerie plus près. Faites une autre offrande de tabac et d’alcool.

Marche (3): Reprenez votre voyage, tournez votre oeil intérieur vers l’esprit de Baptiste, le navigateur de ce canot possédé. Sachez que si vous en venez à rencontrer la Chasse-gallerie, ce sera Baptiste qui la guidera vers vous.

Troisième arrêt: Vous devriez être rendu à la clairière ou au champ. Ici, suivant les instructions de Baptiste: “Toi, Joe, là, en avant, éclaircis-toi le gosier, et chante-nous une chanson sur l’aviron”. Vous, en tant que Joe, récitez ces vers: 

(Note : les images de ces vers, tel que raconté par Honoré Beaugrand sont un produit de leur temps et contient un langage patriarcal fort qui pourrait grandement déplaire au voyageur. L’utilité de ces vers est que Baptiste, qui était aussi de ce temps, les reconnaîtra et sera attiré par eux. Ces vers ne sont pas partagés pour encourager leur nature patriarcale)

“Mon père n’avait fille que moi,

Canot d’écorce qui va voler…

Et dessus la mer il m’envoie:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Et dessus la mer il m’envoie,

Canot d’écorce qui va voler…

Le marinier qui nous menait:

Canot d’écorce qui vole, qui vole.

Canot d’écorce qui va voler!

Le marinier qui me menait,

Canot d’écorce qui va voler…

Me dit, ma belle, embrassez-moi:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Me dit, ma belle, embrassez-moi,

Canot d’écorce qui va voler…

Non,non, Monsieur, je ne saurais:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Non, non, Monsieur, je ne saurais,

Canot d’écorce qui va voler…

Car si mon papa le savait:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Car si mon papa le savait,

Canot d’écorce qui va voler…

Ah! c’est bien sûr qu’il me battrait:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!”

Après cette méditation, prenez quelques moments pour méditer sur la Chasse-gallerie et sur le canot en route vers vous. Voyez les visages et entendez les voix de ceux qui font partie de la procession. Sachez qu’ils désirent ardemment la joie et le sentiment d’arriver à la maison. C’est pourquoi nous leur offrirons un peu de tabac, d’alcool et de sirop d’érable en disant: “Au Yâbe et à sa troupe, menée par Baptiste le possédé, je vous offre du tabacs pour vos pipes et pour chiquer (faite votre offrande). Au Yâbe et à sa troupe, menée par Baptiste le possédé, je vous offre ce rhum pour réchauffer vos coeurs (faite votre offrande). Au Yâbe et à sa troupe, menée par Baptiste le possédé, je vous offre du sirop d’érable pour que vous puissiez goûter la douceur et la compagnie que vous désirez tant (faite votre offrande). » 

Trouvez une position confortable, fermez vos yeux et écoutez les sons de la chasse. Ici, le voile est fin et ceux condamnés à voyager dans ce canot infernal peuvent être entendus par ceux qui sont patients et silencieux. Laisser la vision vous emporter. Rappelez-vous de faire des offrandes périodiquement à l’esprit qui vous protège, offrez-leur du tabac si vous en ressentez le besoin.

Finale: Après un certain temps, quand vous êtes satisfaits de votre voyage, dites adieu à la compagnie de la Chasse-gallerie, spécialement à Baptiste et au Yâbe qui les ont guidés. À toutes les marches et les arrêts que vous avez faits en allant à la rencontre de la Chasse-Gallerie, remerciez l’esprit qui vous a protégé pendant votre voyage. Une fois à la maison, prenez note de ce que vous avez entendu ou appris de la Chasse-gallerie pour pouvoir vous y référer plus tard.


Note: Do not feel obligated to go outside. Adapt the ritual to your needs. You may journey in your home, your bedroom or your mind’s eye.

Calling down the Chasse-gallerie: ritual

Equipment: 3 offerings consisting of tobacco, alcohol (preferably rum) and maple syrup

Setting: Night (preferably midnight) in an open space (clearing or field)

Avoid: Do not wear a crucifix upon your person – if you do you risk being swept up in the Chasse-Galerie

Opening: Before the journey (voyage) begins, clear your mind, set your intentions upon meeting the Chasse-Galerie. Have your offerings in a basket or baluchon. Once this is done, before you begin the walk (marche), give tobacco to a protective spirit for a safe journey into the wild.

Marche (1): As you journey, continue to visualise your coming experience and set your intentions. In your mind’s eye, feel the procession of the flying canoe and the restlessness of the souls who ride within it. 

Stop (1): At a convenient halfway point, make an offering to the memories of those who longed to see their loved ones, while tucked away in the lumber camps of old – with none but their own merry company. Offer to their memory a pinch of tobacco and a shot of alcohol (rum) as it is said in the recounting of Honoré Beaugrand that: “La jamaïque (rum) était bonne–pas meilleure que ce soir–mais elle était bougrement bonne, je vous le persuade!” (The Jamaican rum was good – none better that night – it was exceedingly grand, I kid you not!”).

Marche (2): As you continue your journey hear the cheering and the clatter of joyful abandon – as though it were a thunderous din through the sky above. 

Stop (2): At this stop, recite the magic words uttered by the Devil (Yâbe) as he raised the canoe: “Acabris! Acabras! Acabram!..Fais-nous voyager par-dessus les montagnes” (Acabris! Acabras! Acabram!.. Make us fly over the mountains). These words will draw the Chasse-Galerie nearer to the traveller. Again, offer tobacco and alcohol as they draw near. 

Marche (3): As you continue on your journey, turn your mind’s eye to the spirit of Baptiste, who is the navigator of that possessed canoe. Know that, if the Chasse-Galerie is to divert to you, it is Baptiste who will guide them to that meeting place.

Stop (3): At this third and final stop, you should be at the clearing (or field). Here, following the direction of Baptiste: “Toi, Joe, là, en avant, éclaircis-toi le gosier, et chante-nous une chanson sur l’aviron” (You, Joe, over there up front, clear your throat and, sing us a paddling song).  You – as Joe – recite this verse : 

(Note : the imagery of this verse, as recounted by Honoré Beaugrand, is a product of its time and contains strong patriarchal language that may not sit well with the traveller. It should be noted that the purpose of reciting this verse is that Baptiste – who was of that age himself – will recognize the words and be drawn to it. It is not the purpose of the use of this verse to encourage the patriarchal nature of the language.)

“Mon père n’avait fille que moi,

Canot d’écorce qui va voler…

Et dessus la mer il m’envoie:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Et dessus la mer il m’envoie,

Canot d’écorce qui va voler…

Le marinier qui nous menait:

Canot d’écorce qui vole, qui vole.

Canot d’écorce qui va voler!

Le marinier qui me menait,

Canot d’écorce qui va voler…

Me dit, ma belle, embrassez-moi:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Me dit, ma belle, embrassez-moi,

Canot d’écorce qui va voler…

Non,non, Monsieur, je ne saurais:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Non, non, Monsieur, je ne saurais,

Canot d’écorce qui va voler…

Car si mon papa le savait:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!

Car si mon papa le savait,

Canot d’écorce qui va voler…

Ah! c’est bien sûr qu’il me battrait:

Canot d’écorce qui vole, qui vole,

Canot d’écorce qui va voler!”

(« My father only had a daughter,

Bark canoe that will fly…

And over the sea he sends me:

Bark canoe that flies, that flies,

Bark canoe that will fly!

And over the sea he sends me,

Bark canoe that will fly…

The sailor who led us:

Bark canoe that flies, that flies.

Bark canoe that is going to fly!

The sailor who led me,

Bark canoe that will fly…

Says to me, my beautiful, kiss me:

Bark canoe that flies, that flies,

Bark canoe that will fly!

Says to me, my beautiful, kiss me,

Bark canoe that will fly…

No, no, Sir, I cannot:

Bark canoe that flies, that flies,

Bark canoe that will fly!

No, no, Sir, I can’t,

Bark canoe that will fly…

For if my daddy knew:

Bark canoe that flies, that flies,

Bark canoe that will fly!

For if my daddy knew,

Bark canoe that will fly…

Ah! he would beat me for sure:

Bark canoe that flies, that flies,

Bark canoe that will fly! »)

After the reciting, you will take a few moments to meditate on the Chasse-Galerie and the canoe which is on its way to you. See the faces and hear the voices of those on that procession. Know that they long for joy and a feeling of “home”. Thus, you will provide them with this feeling by offering tobacco, alcohol and maple syrup while saying: “To the Devil and his troupe, led by Baptiste the possessed, I offer you tobacco for your pipes and chew (make offering). To the Devil and his troupe, led by Baptiste the possessed, I offer you this rum to warm your hearts (make offering). To the Devil and his troupe, led by Baptiste the possessed, I offer you this maple syrup so that you taste the sweetness which you long for and the company of those who miss you (make offerings). »

Now, in a comfortable position (sitting or laying down), close your eyes and listen to the words of that host. Here the veil is thin and, those who are damned to travel that infernal canoe, can be heard by those who are quiet and patient. Let the vision carry you. Periodically remember that a protective spirit is watching over you (give them offerings of tobacco if you feel the need to do so).

Finale: When a time has passed and you feel satisfied with your journey, bid adieu to the company of the Chasse-Galerie, especially to Baptiste and the Yâbe who got them on their way. At each “marche” and “stop” you made on the way, give thanks to the protective spirit for having kept you safe on your journey. Once home, make note of what you have heard or learned from the Chasse-Galerie for future reference.  

2 commentaires sur “Appeler la Chasse-gallerie: rituel

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :