Protection contre les mauvais esprits

English will follow

Avec la Toussaint et le Jour des morts qui s’en viennent incessamment, nous avons cru qu’il serait intéressant de vous donner quelques moyens de protection contre les esprits et le Yâbe issus de la tradition canadienne française.

Une manière de garder le Yâbe loin de nous est de nous entourer d’un cercle de soufre. Cette technique était premièrement utilisée lors de la recherche de trésor, mais peut être adaptée à aujourd’hui. Personnellement, je laisserais le soufre de côté, car plusieurs composés soufrés sont nocifs pour la santé humaine. Je préconiserais de petites quantités de soufre comme celle contenue dans les allumettes. Il est possible de tracer un cercle de protection en brûlant des allumettes pendant notre trajet. 

On peut aussi utiliser différents outils de la tradition, comme l’eau bénite, les rameaux et les médailles/chapelets. On peut utiliser les rameaux pour asperger les fenêtres et les portes pour garder les mauvais esprits à l’extérieur de la maison. Si on utilise de l’eau bénite, la protection s’en trouve décuplée. Toucher un rosaire, un chapelet ou une médaille amène la chance. Il est possible d’étirer le concept aussi et de considérer que de les porter sur soi nous amène la chance en tout temps, i.e. être protéger par l’objet. Si ces objets sont inaccessibles ou ne résonne pas avec vous, il est possible de les remplacer par un sigil de votre saint.e préféré.e. 

Si vous vous retrouvez en face d’une énergie que vous ne reconnaissez pas en ces moments où les morts reviennent visiter les vivants, vous pouvez utiliser l’incantation suivante pour vous assurer de votre sécurité. Je vous mets ici la version “officielle”, mais je remplace “Dieu” par un autre esprit avec lequel j’ai une bonne relation ou simplement par mes ancêtres. “Si tu es sous la protection de Dieu, réponds-moi et dis moi ce que tu veux. Si tu es sous le protection du Diable, va-t’en au nom de Dieu”. Ou encore la version écourtée “Si tu viens de Dieu, entre (ou parle). Si tu viens du Diable, fous ton camp d’où ce que tu viens”. Ces formules fonctionnent à n’importe quel moment, pas seulement le Jour des morts.

Un autre moyen de semer un esprit, est de traverser un pont, parce que le pont forme une croix… ou encore parce qu’on traverse de l’eau courante. 😉

Et surtout, surtout, en ce Jour des morts, il ne faut jamais lancer un “entrez” général sans avoir vérifier qui se trouve à la porte. Pour plus de sécurité, un visiteur peut se signer en entrant dans une maison. Si un mauvais esprit ou le Yâbe lui est attaché, il ne pourra pas le suivre dans votre maison. 


Protection against evil spirits

With Toussaint and the Jour des morts fast approaching, we felt that it would be good to pass along to you a few methods of protecting yourself against certain spirits and the Yâbe which we have gleaned from the French Canadian tradition.

One means to keep the Yâbe at bay is to cast a circle of sulfur around yourself. This technique was first used in the hunt for hidden treasure, but can be adapted to modern uses today. Personally, I would leave the sulfur aside, as many of the components to sulfur are harmful to humans. I would therefore use a small quantity of sulfur about the size of a match head. It is possible to cast a circle of protection by burning matches along one’s journey.

One could also use other tools from within the tradition, such as holy water, palms, medallions and/or a rosary. You could use a palm to asperge the windows and doors to keep harmful spirits at bay from the house. If you use holy water, then this protection is even greater. Touching a rosary or a saint’s medallion will bring you luck. It is thus possible to develop that concept further so that by wearing it you can draw good luck to you at all times, thus being protected by it. If you cannot access such things or using said objects doesn’t resonate with you, it is possible to swap those out with a saint’s sigil of your liking.

If you find yourself face to face with some energy you do not recognize during a time when the veil is thinnest and the dead may return to the living, you can use this incantation to ensure your safety. Here is the “official” version, but I replace “God” with another spirit with which I have had a good relationship or perhaps an ancestor. “If you are under the protection of God, answer me and tell me what you want. If you are under the protection of the Devil, leave in the name of God”. Or, the shorter version. “If you come from God, enter (or speak). If you come from the Devil, flee to where you’ve come”. These formulas work at any time or any moment, not just on the Jours des morts.

Another way to quell a spirit is to cross a bridge, because a bridge forms a cross… or likewise, due to crossing over running water 😉

And above all, all else, on the Jours des morts, you must never yell out “come in” without having first enquired who is at the door. For greater protection, a visitor may sign themselves (with the cross) before entering a house. If an evil spirit or the Yâbe is attached to the person, those beings may not enter the house with them.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :